Le réparable et l'irréparable

Le réparable et l'irréparable
L'humain au temps du vulnérable

Johann Michel

 

Les sociétés occidentales connaissent un accroissement inédit des revendications en faveur des réparations. Les catastrophes historiques qui ont bouleversé le siècle dernier en sont l’origine immédiate et le paradigme fondateur. En savoir plus

 

Johann Michel est professeur à l’université de Poitiers, membre du Conseil Scientifique du Fonds Ricœur, membre honoraire de l’Institut universitaire de France et chercheur à l’EHESS. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages de philosophie et de sciences sociales, parmi lesquels Homo interpretans (2017) et Le devoir de mémoire (2018).